#26. Les Derniers Remparts

°° Vendredi 11 août °°

Nous fêtons avec cet article le grand retour des trajets passant par une route appartenant à la famille, je cite, des « routes de la gerbe ». J’ai rapidement tiré l’avantage de ma binôme qui grimace un peu dans les virages : je la nomme conductrice de l’expédition, bye bye les grimaces, et c’est moi qui me fais promener. Quel plan machiavélique.

Notre destination ? Le Piton de la Fournaise, qui était toujours en éruption à ce moment-là (l’éruption aura duré du 14 juillet jusqu’au 28 août 2017). Quand il n’y a pas d’éruption, c’est chouette car on peut entrer dans l’enclos du volcan et aller voir l’intérieur du cratère principal Dolomieu (cf article #7 !). Quand il y a une éruption, ben bien sûr, c’est spectaculaire à regarder même si l’on doit rester en hauts des remparts qui encerclent le volcan (cf… article #7 aussi). Histoire de se démarquer de tout ça, nous nous sommes offert l’option suivante : une fin d’éruption un peu timide, introvertie, qui nous prive de marcher dans l’enclos et qui nous prive de l’observation de projections de lave. Mais peu importe : il n’est quand même pas donné à tout le monde d’observer de près l’activité d’un volcan (et puis j’avais déjà vu deux fois de belles effusions de lave, alors maintenant j’en ai plus rien à secouer).

Petite surprise à l’aller ! J’ai emmené ma chère AA se confesser à la magnifique chapelle de Notre-Dame de la Paix. Ou pas. Non, en fait c’était pour profiter du point de vue depuis le belvédère de ce hameau. Attendez, je vais chercher notre carte en 3D, ça fait longtemps.

Carte 3d copie 3
Passage par Notre-Dame de la Paix pour admirer la vallée de la Rivère des Remparts ! De l’autre côté de la vallée, la flèche rouge montre notre promenade le long de l’enclos de la Fournaise, et le disque jaune fait l’objet d’un petit suspense.

Voilà donc les photos de la route et du panorama, altitude 1700 mètres !

Les trois dernières photos montrent notre passage de l’autre côté de la Rivière des Remparts. Nous étions aux portes de la Plaine des Sables, qu’il faut traverser avant d’atteindre le parking du volcan. J’adore cet endroit qui donne l’impression d’être sur une autre planète. J’ai parfois du mal à réaliser que j’habite à une heure de route d’un tel paysage !

On est arrivées assez tard, et c’était vraiment exceptionnel d’avoir à peine quelques nuages comme ça dans l’enclos vers midi ! Bon, la visibilité n’a pas été assez bonne pour voir l’océan depuis le haut de la falaise, mais ça n’en était pas moins un moment d’exception. On s’est posées un bon moment, le temps d’observer les fumées noirâtres de l’éruption, de se faire cuire au soleil, de foirer la plupart des photos prises à l’aide du retardateur et de faire sa fête au paquet de cookies et leurs pépites de chocolat. « Pour votre santé, évitez de grignoter. »

Pour compléter cet épisode volcanique, je vous propose une vidéo prise au tout début de l’éruption. J’ai un peu de pitié pour la personne qui l’a postée, j’espère lui augmenter significativement son nombre de vues grâce à mon article.

Allez, fin du suspense. Qu’était-ce que ce point jaune ajouté sur la carte en relief ? C’est l’emplacement du cratère Commerson. J’avais vu la pancarte qui l’indiquait chaque fois que je suis venue à La Fournaise, mais allez savoir pourquoi, je n’y étais encore jamais allée. Commerson est le nom de famille de ce bon vieux Philibert, explorateur français du 18ème siècle. Marcel vient de m’apprendre que ce brave homme était le premier à avoir mené une expédition scientifique à La Fournaise, en 1771. Et on a pas été foutus de donner son nom au cratère principal. Il doit avoir les boules, le pauvre. J’imagine que c’était plus classe de lui donner le nom d’un type qui a osé s’appeler (tenez-vous bien) Dieudonné Sylvain Guy Tancrède Gratet de Dolomieu, alias Déodat Gratet de Dolomieu pour les intimes. On dirait un nom fictif, genre Jean-Michel-Albert-Bertrand de Mozambique et de Saint-Escure (s’adresser à mon frère pour plus d’informations sur ce personnage romanesque, ndlr). Oooh mais je découvre que ce bonhomme est également à l’origine du nom Dolomites, dans les Alpes italiennes ! Cool. Mais je m’égare, voyons donc à quoi ressemble le cratère Commerson. Impressionnant !

Au fait. Avez-vous vu, sur l’une des photos prises au belvédère de Notre-Dame de la Paix, une ancienne coulée de lave ? Je vous la remets :

IMGP9536.JPG* copie
Eh bien cette coulée vient d’une éruption du cratère Commerson, il y a 2000 ans !

°° Samedi 12 et dimanche 13 août °°

On arrive déjà à la fin du voyage d’Alice au pays des ca(b)ris =/ Bon en vrai c’était pas tout à fait terminé. On est allées au marché de Saint-Pierre où AA a notamment acheté l’équivalent de son poids en confiotes. Elle s’est aussi tâtée à l’idée d’acheter un ou deux poulets vivants, mais dans l’avion, ça aurait fait un peu désordre. Mieux valait tenter une bouture gratuite et peu encombrante de faux patchouli. Nous avons conclu cette super semaine avec deux visites touristiques qui méritent pleinement leur article, mais je me garde ces sujets pour une prochaine occasion. La raison ? Je ne me souviens plus de rien. Je compte donc les refaire, munie de mon petit carnet et de mon crayon pour tout vous re-raconter en détails 🙂 Je veux parler de la Saga du Rhum (distillerie Isautier) ainsi que du splendide conservatoire botanique de Mascarin, dans les hauts de Saint-Leu.

Alors je vais plutôt vous laisser avec de superbes photos qui elles se passent volontiers de commentaires ! C’est la seule sortie que nous avons pu faire tous les trois, avec mon Marcelou. Fallait bien que certains bossent. C’était le samedi après-midi, on est allés sur la plage de Grande Anse où un triste incident s’est produit : du sable s’est introduit dans le Glamour d’Alice-Anne =/ (je parle du magazine, hein). Pour oublier cette mésaventure, on a fait une petite marche côté Est de la plage, histoire de prendre un peu de hauteur et admirer la fin du jour.

Je termine ce récit avec un grand merci à toi, Alice-Anne ❤ C’était une super belle semaine durant laquelle il m’est bien difficile de choisir mon moment préféré. C’est passé super vite, mais je crois qu’on a profité au max de nos huit jours ! C’était d’autant plus chouette pour moi que c’était juste avant… de commencer mon nouveau job ! #espoir #teaser

Plus d’infos dans un prochain épisode ! (celui-là !)

Delphine

PS : bon allez, un indice pour ceux qui ne seraient pas au courant. « Madaaame ? Vous pouvez répéter ? J’ai pas compris. »

2 commentaires Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s