#21. Chasse au trésor à Etang-Salé

Je profite d’un début de soirée « glandage devant le Tour de France » pour vous raconter une très chouette journée, celle du lundi 3 juillet, où on est allés se promener du côté de l’Etang-Salé.

Tiens, ça me donne une occasion de vous parler des actualités à La Réunion. En ce moment, c’est la grosse crise chez les planteurs de canne à sucre. J’avoue ne pas avoir vraiment cherché dans le détail du pourquoi du comment, mais pour ce que j’ai pu entendre à la radio, exploiter leurs terrains leur coûte de plus en plus cher et le prix de la canne à la vente ne suit pas (#tereos). En tous les cas, ils sont pas contents, et ça par contre, on l’a très bien compris. Tout un symbole, la Réunion a besoin de rhum et de sucre, enfin. Les planteurs ont donc décidé de pourrir la vie des automobilistes réunionnais (alors qu’on est déjà pas gâtés niveau circulation) en instaurant une opération escargot, à grand renfort de tracteurs roulant au pas… ou pas. Depuis chez nous jusqu’à Etang-Salé, bourgade à l’Ouest du Tampon, on a assisté au bien triste spectacle des embouteillages, mais on a eu de la chance car ce n’était que de l’autre côté (mouahahahaha).

Tracteurs
Pas contents, pas contents ! (source photo : freedom.fr, notre radio préférée !)

Fin du flash info.

Vingt minutes plus tard, nous voilà arrivés au parking du « Croc Parc », que je ne détaille pas car je pense qu’on ira passer une journée là-bas prochainement (mais les plus perspicaces d’entre vous auront trouvé de quoi il est question là-dedans).

C’est parti pour la balade sur les sentiers d’Etang-Salé !

20170703_120221 C'est parti
Tout un choix s’offre à nous 😀 Nous avons fait un tour de 10 kimolètres environ.

On s’est bien fait avoir avec la météo : à notre appart qui est un peu en altitude, le pantalon et le t-shirt passaient crème, voire j’avais un peu froid les bras. Héhé. Il faisait bien plus chaud lors de notre promenade et on a pas dû avoir l’air très malin.

Au bout d’un moment, on s’est demandés s’il n’y avait pas une cache ou deux à débusquer ! J’avais eu l’occasion de faire du géocaching deux fois peu avant notre départ pour La Réunion, d’abord au moment de ma thèse et donc à Strasbourg, avec Claire, Denis, Nono et Marcelou. Après notre repas au très chouette Marco Polo, on avait farfouillé tous ensemble autour d’un bâtiment pour dénicher une capsule de film, « Vue sur les Ponts Couverts ». A l’époque, le concept m’avait paru un peu flou et laissée perplexe, mais faut dire que j’étais affairée dans mon téléphone pour gérer la logistique de tous les gens venus pour ma soutenance =) Ma seconde traque a eu lieu aux Faux de Verzy, site au Sud-Est de Reims, où certains hêtres sont tout tarabiscotés. Nono était super content à l’idée que je puisse avoir l’application et l’utiliser dans le parc. Mon agacement vis-à-vis de son envie de chercher un truc dans la forêt a laissé place en quelques secondes à l’excitation de trouver un trésor et de le notifier… et PAF, me voilà avec un profil créé, #chouchougne.

20161203_154425***
Attention, ceci est un flash back !

Sept mois et 9000 kimolètres plus tard, me voilà avec Marcelou en train de chasser notre première cache réunionnaise.

Le must aurait été d’avoir un petit objet à échanger, mais nous n’avions rien à part les clés de la voiture de Marcel. Il n’a pas voulu.

La suite de la promenade offrait un panorama beaucoup plus ouvert avec une vue plus dégagée sur le versant Sud de l’île, puis sur des vaches et des biquettes.

A la base, je voulais tester le parcours santé de l’Etang Salé, qui est juste à côté, mais ce sera pour une autre fois.

Nos estomacs vides nous ont ensuite transportés comme par enchantement dans un resto avec buffet à volonté. Marcel le connaissait de nom (il semblerait que les patients soient de très bon conseil pour s’empiffrer) : « La Marmite« . Le principe : plusieurs marmites de caris (ou carrys d’ailleurs), plats typiques réunionnais et mauriciens, sur feu de bois et dans lesquels on se sert directement. Il y a toutes sortes de caris : toutes les viandes, poissons et légumes sont imaginables ou presque, pourvu que ce soit mijoté un peu avec des épices et des condiments. En d’autres termes, une tuerie intersidérale qui a failli nous emmener aux urgences des indigestions. Avant de rentrer, nous nous sommes échoués comme des cachalots en surpoids sur la plage de sable noir d’Etang Salé. Un repos salutaire.

Vous avez pu voir que j’ai mangé mon repas sous la surveillance accrue de deux boules de poils ^_^ Cela me fait une parfaite transition pour la fin de ce petit article avec la présentation de celles dont on s’occupe depuis quelques semaines : Cali et Figaro, respectivement une chatte tricolore et son frère noir et blanc. On les voyait roder près de chez nous peu après notre emménagement, ils ont maintenant leur gamelle de croquettes, des colliers anti-puces et des papouilles à tout va.

Mon allergie aux chats semblent semble s’être estompée avec les années – quoique la présence de Cali me rend un peu malade si elle est là trop longtemps, elle gagne donc des allers simples pour le balcon, la pauvre bête -, je peux donc profiter de la ronronthérapie sans trop de problèmes.

On s’est bien fait avoir hein, une fois de plus. Pourtant, je savais bien que les chats aimaient adopter des humains, plus ou moins malgré eux (vous demanderez à mes parents), mais je ne me suis pas méfiée et voilà où on en est… A suivre 😉

Delphine

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Claire dit :

    Oooo super la cache réunionnaise ! Dommage pour les clés ça aurait fait un beau cadeau au prochain lol.
    Et super les 2 minous adoptés ils sont trop mignons !
    Gros bisous merci pour ces nouvelles !

    J'aime

  2. Clemmm dit :

    Je dirais même plus, trop chous les chatounets, et merci pour cette petite dose de bonnes nouvelles ! Des léchouilles de Picpus 😉

    J'aime

  3. peredeborde dit :

    As tu trouvé beaucoup de pokemons2 au geocatching. Ah non je me trump de Jeu.

    J'aime

    1. intotherhum dit :

      x) jamais essayé Pokémon… Ah non pitié pas Trump, pas lui… En plus je viens de voir que ce sombre crétin est à Paris pour le 14 juillet, beurk.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s