#11. Artisanat, cirque et botanique

Ou comment faire le reportage de la randonnée d’il y a un mois et six jours.

Souvenez-vous, on vous a parlé des deux pitons majeurs de La Réunion : le Piton de la Fournaise, le volcan toujours actif dont il est question dans article 7, et le Piton des Neiges, volcan endormi depuis belle lurette, cf article 10 (mais c’est qu’il devient ultra complet ce blog !). Eh bien ce Piton des Neiges est entouré par trois cirques, c’est-à-dire trois espèces d’immenses cuvettes. Chacun porte un nom : Riri, Fifi, et Loulou. Euuuh non pardon : Mafate, Salazie, et Cilaos. Mon hélicoptère personnel étant en révision au garage, je vous propose des clichés aériens de la carte en 3D à laquelle Marcelou n’a pas pu résister. Il faut dire que ça vaut largement ses 12 euros.

IMG_2130 a
Dédicace aux gens qui aiment les cartes en 3D, comme Jules et Mickaël ❤

J’en profite pour exploiter cette carte au maximum et fêter les 10 articles rédigés, wouuuh \o/ Je vous propose le best-of de ce blog en herbe via la carte majestueusement annotée de cette couleur que mon frère et moi affectionnons tant : le vert papa.

Nous sommes donc partis à la découverte du cirque de Cilaos, tôt le matin du vendredi 3 février depuis Palmiste Rouge, un village bien perdu au milieu de nulle part pour commencer notre « petite » randonnée. Grâce à l’aide d’un type qui se promenait dans son village avec une machette à la main et son étiquette apparente au niveau de la nuque – pas mal de personnes de mon entourage connaissent cette phobie – nous avons trouvé le sentier qui nous a amenés fort haut. Je n’étais pas en super forme, j’ai donc galéré, râlé, rouspété, et regretté mon lit (et été agréablement surprise que Marcel ne me pousse pas dans le ravin). Mais je dois dire que l’arrivée progressive du soleil sur Palmiste Rouge était très belle à voir. Sur la carte, la montée qu’on a faite a l’air ridicule vu qu’elle fait 2 millimètres de haut, mais passons parce que l’effort réel fourni ne l’était pas, et la vue non plus !

La montée :

L’intérieur du cirque :

Nous avons dû quitter la voiture vers 7h30 et la retrouver vers midi 30, après un petit plouf bien agréable dans une rivière qui a été abrégé par la présence d’une araignée tout à fait repoussante et tout à fait trop près. Naturellement, j’ai de nouveau agi comme Rambo, en tombant et en m’égratignant la main sur une surface d’environ 9 mm2. J’ai aussi fait tomber une pierre avec laquelle je jouais juste en dessous de mon bleu toujours présent de l’escapade à la cascade (souvenez-vous de l’article 5). Du coup, j’ai un deuxième bleu. Bref, voici les photos de la fin de notre expédition :

Après tout ça, on a pris la voiture pour visiter le village de Cilaos, dont voici quelques photos.

C’est le seul endroit de l’île où il y a… des vignes, hourra ! On a voulu visiter la cave qui était fermée, contrairement aux jours d’ouverture et horaires annoncés. Personne au bout du fil… Ce mystère restera mystérieusement mystérieux. On voulait goûter le vin local dans le resto où on est allés (Chez Lucay, noté 4/5 sur tripadvisor, copieux et fort bon !), mais ils n’en avaient plus. Franchement les gars, c’est pas du boulot. On a été obligés de boire du Côte du Rhône * yeux au ciel *. En revanche, on avait bien préparé notre coup : sur présentation du guide du Routard, digestif offert. Eh ben le rhum ananas, on l’a pas loupé, et je peux vous dire qu’il ne nous a pas loupés non plus. Cela m’a valu une sieste post-prandiale dans la voiture, de laquelle j’ai été réveillée par le commentaire avisé d’un passant : « Tiens, un coma éthylique » (Mais noooon mamaaan t’inquiète pas, j’étais juste un peu fatiguée).

Vin de Cilaos
Je l’aurai un jour, je l’aurai !

Autre revanche sur la visite ratée des caves : la visite du musée de la broderie, ô joie ! Spécialité du village développée en 1900 par une certaine Angèle Mac-Auliffe, on a pu admirer cet art réalisé sur des nappes, des robes de baptême, des pochettes à couvert ou tout simplement encadré et exposé aux murs. Magnifique ! J’ai même pu discuter avec une brodeuse qui m’a expliqué comment faire. En gros et j’imagine que ça ne va pas être super clair, il faut d’abord découper un carré dans un tissu, puis faire une espèce d’étoile avec du fil dans ce trou en forme de carré, puis enrouler d’autres fils autour de cette étoile pour créer le motif. Ça m’a vachement donné envie, surtout qu’une autre dame tenant une petite boutique m’a proposé des cours ! Mais j’ai une pensée pour mes 10 000 projets broderies et couture déjà entamés qu’il faut que je finisse un jour (et à la route de montagne longue et sinueuse pour venir jusque là, j’aime broder mais bonjour l’éco-responsabilité). Je me suis acheté un petit porte-clef à 10 euros, qui représente une heure de travail.

J’ai trouvé une petite vidéo tournée dans la Maison de la Broderie qui montre comment procéder :

Bon, même quand on est profane à la broderie, c’est super beau non ?

C’en est tout pour Cilaos =) A suivre pour la visite des autres cirques !

Delphine

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Clemmm dit :

    Chouette article, comme « toujours », surtout la partie broderie hihi !

    J'aime

  2. Yann dit :

    Pour être sûr de repartir avec des bouteilles de vin de Cilaos, du miel, des achards, du piments ou des lentilles (autre spécialité de Cilaos) un arrêt s’impose au marché couvert, en centre-ville, dans une petite ruelle sur la gauche (après le magasin de trail !) 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s