#6 bis. On avait aussi tortues

Je viens rétablir la justice et vous parler de l’après-midi qui a suivi la sortie dauphins. Nous sommes allés voir des tortues, mais pas dans leur milieu naturel par contre. C’était à Kélonia, l’observatoire de tortues marines de Saint-Leu. Ce centre de recherche est aussi un musée qui présente en particulier les cinq espèces qui fréquentent les eaux de l’océan indien :
_ la tortue franche, appelée aussi la tortue verte. C’est la plus largement répandue, peut-être est-celle que j’ai vue lors de la sortie dauphins,
_ la tortue imbriquée, avec un bec de faucon,
_ la tortue caouanne, la plus vile,
_ la tortue olivâtre, une petite verdâtre,
_ et enfin le véritable « monstre », j’ai nommé la tortue luth.
Alors effectivement, ce ne sont ni des parasites, ni des moustiques, mais mon âme de biologiste aime quand même découvrir comment les reconnaître ainsi que leurs noms latins, alors je vous mets ici leurs descriptions chopées sur museesreunion.re.

On a pu voir différents bassins ou les tortues sont observées, étudiées, et/ou guéries. Le centre n’a pas vocation à les garder, elles sont là pour la recherche, la préservation, le suivi, avant d’être relâchées. Cette info m’a rassurée parce que les bassins sont pas forcément su-per spacieux ! On a aussi vu des bébés tortues d’une vingtaine de centimètres vraiment trop choues *o* Voilà voilà !

Delphine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s