#3. Les plages

On est lundi 16 janvier au moment où j’écris ces lignes, et nous avons pu voir trois plages, que je vous mets dans l’ordre chronologique.

D’abord, la plage de Saint-Pierre. Cette ville est celle au bord du littoral la plus proche du Tampon. Il y fait toujours quelques degrés de plus, il est donc tout à fait indiqué de se rafraîchir en dégustant une petite Dodo. Saint-Pierre dispose d’un lagon, c’est-à-dire que la baignade est possible car jambes potelées et doigts de pieds appétissants sont protégés par un récif corallien.

Il y a pleiiiin de (plus ou moins) petits poissons à observer sous l’eau ! Equipés de notre masque, nous avons passé du temps à les observer. Magnifiques ! C’est le rayon aquariophilie de Jardiland en pleine nature, section tropicale. A voir une autre fois pour des photos prises nous-mêmes sous l’eau, mais pour l’instant, veuillez accepter mes plus plates excuses pour ces photos prises d’Internet. Les plus beaux poissons que j’aie vus cette fois-là étaient très probablement des Chaetodons, certains avec du jaune et du noir, et d’autres avec une petite tache noire. Et dans le cas où ce n’était pas exactement ceux-là, ben ils y ressemblaient vraiment beaucoup.

Voilà pour Saint-Pierre. Nous sommes aussi allés à la plage de Grande Anse, à Petite Île, qui se trouve à environ 5 kimolètres à l’Est de Saint-Pierre. Plus éloignée de la ville, c’est le lieu idéal pour camper ou même se marier. Pas de lagon ici : la zone de baignade est délimitée par d’énormes pierres déposées dans l’eau sur une petite partie de la plage. En dehors de cette zone, on trempe les pieds jusqu’à 2 mètres du bord, mais pas plus ! Edit du 06/02/2018 : je reviens sur cette phrase et me dois de rétablir la vérité. NON, on ne trempe PAS DU TOUT les pieds, les requins peuvent venir choper leur repas jusque très près du bord. Ne pas s’approcher !

J’ai largement préféré Grande-Anse par rapport au lagon de Saint-Pierre, malgré la zone de baignade réduite. Il y avait beaucoup moins de monde, pas de vent (les bourrasques à Saint-Pierre étaient délirantes, impossible de rester allongés paisiblement sur le sable !), et le côté plus naturel m’a un peu fait penser à la série Lost, et à l’une des magnifiques musiques composées par Michael Giacchino :

Troisième plage : Saint-Leu, qui se trouve à l’Ouest de l’île. Vraiment différente des deux précédentes avec ses roches volcaniques très présentes. Là aussi, nous avons pu observer des poissons tropicaux, mais c’était franchement sportif tellement les vagues compliquent la tâche… ainsi que les oursins. Très équipée, j’y suis allée avec mes tongues pour éviter de me faire piquer. J’ai eu la belle surprise de me retrouver juste à côté d’un banc de poisson d’environ 2 mètres de long (le banc, pas les poissons). Ils étaient d’environ 5 centimètres, plutôt gris donc rien de très joli niveau couleur, mais c’était impressionnant d’en voir autant ! J’ai failli marcher sur un genre de poisson pierre ou poisson scorpion (qui ressemble en tous les cas à un caillou) ce qui aurait été une mauvaise nouvelle, je pense. Là encore, j’ai observé deux poissons super beaux, qui devraient être une idole maure ou un cocher commun (le noir, blanc et jaune vaguement en forme de triangle, avec un nez à piquer des gaufres) et un chirurgien bagnard (celui plutôt ovale avec des rayures, mais celui que j’ai vu n’était pas jaune comme ça vers la nageoire dorsale).

Et voilà pour le moment.
Delphine

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Tom dit :

    Top! Profitez bien 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s